Flux RSS :
 Articles

Les paradoxes de Zénon

54 695 Visites | Version imprimable Version imprimable

image_livre Sommaire de l'article

Les conceptions atomiste et continuiste

Les quatre paradoxes s’adressent à deux conceptions en vigueur à l’époque de Zénon à propos de la nature :

  • la conception continuiste, selon laquelle l’espace, le temps et la matière sont divisibles à l’infini,
  • la conception atomiste qui, au contraire, suppose l’existence d’unités indivisibles d’espace, de temps et de matière.

Les deux premiers paradoxes, la Dichotomie et l’Achille, visent à établir l’impossibilité du mouvement chez les partisans de la conception continuiste, tandis que les deux derniers, la Flèche et le Stade, sont destinés aux atomistes. Ces paradoxes sont des apories, c.-à-d. des raisonnements qui mènent à des contradictions, des impasses logiques.

Commençons par étudier les deux derniers paradoxes avant d’aborder les premiers, qui sont en fait les plus subtils.

Pages : « 1 2 3 4 5 6 »


Réagir à l'article